Accepter l’imprévu et se laisser surprendre par la vie

La semaine dernière j’avais rendez-vous pour une constellation familiale à distance. Je prépare mon bureau, me place en conditions pour la séance. Je tente de trouver une connexion optimale car pour l’instant c’est irrégulier.

J’appelle la personne sur skype, nous sommes coupées environ cinq fois en une minute. Nous tentons par d’autres biais de communication mais tout semble bloqué. J’aurai pu m’agacer, m’énerver, mais j’ai choisi de transformer cette énergie et de me dire « nous allons bien trouver une solution ». Je lui demande quelques minutes pour trouver une autre option. Je tente de m’installer en extérieur car vu l’épaisseur des murs en pierres de ma maison, le réseau est assez médiocre à l’intérieur. Et pourtant je m’interroge car je viens de terminer une autre séance et il n’y a eu aucune coupure.

Je ressens que c’est différent, que je dois comprendre un message.

Je me demande si cette séance est juste, si le moment est le bon, je sens en moi que c’est le cas. Je poursuis sur cette idée d’extérieur malgré un temps couvert voir pluvieux.

Je sors, je vois que mon réseau est plutôt pas mal et je m’installe face à mon chêne, mon arbre chouchou de la propriété, c’est celui que vous voyez sur la photo d’illustration de l’article. Je suis bien, quelques gouttes tombent mais finalement la pluie cesse et je ressens que c’était le choix à faire.

Nous n’avons pas été interrompues une seule fois pendant notre séance, la connexion était parfaite.

Durant cette séance, j’ai compris qu’il était important pour moi d’être connectée à Gaia, ancrée un maximum car les libérations qui allaient se produire étaient puissantes. Nous étions prêtes toutes les deux à les réaliser mais pas dans n’importe quelles conditions.

Parfois nous luttons car les choses ne sont pas celles que nous avions programmées, parfois il est bon de lâcher. Cette petite anecdote du jour en a encore été la preuve. Parfois nous vivons comme une engrenage qui s’emboite à un autre, puis à un autre. Parfois un grain de sable, enraye la machine et cela crée les belles surprises de la vie

J’ai réalisé pour la première fois un soin dans mon jardin, en pleine nature, je n’y aurais pas songé une minute avant cette séance je suis habituée à travailler en intérieur, dans mon appartement et je transfère ces habitudes à ma nouvelle vie bretonne. Depuis longtemps je ressens un soutien, une communication avec les êtres de la nature. Ils m’invitent à travailler avec eux de façon plus systématique et avec une proximité que je n’avais pas encore connue. Ils sont prêts et viennent me montrer que moi aussi.

Ce soin près de mon chêne était le premier, d’autres suivront et je m’en réjouis. Peut-être viendrez vous découvrir mon chêne, ma maison au bout du monde. Mon carnet sera ouvert dès septembre à Paimpont.

Merci la vie, merci mon âme de me conduire chaque jour sur de nouveaux chemins. Lorsque j’ accepte, souvent sans comprendre, que quelque chose me dépasse, que cela est au delà de ma pensée, de ce que j’ai pu programmé et que je me laisse bercer par le son de ma guidance intérieure, je vis des expériences enrichissantes, qui me remplissent chaleureusement d’amour et de joie.

Je retiens que la lutte me fait perdre souvent de l’énergie et m’empêche de recevoir, d’accueillir. Alors oui, en effet je ne sais pas à l’avance ce que je recevrai, mais j’accepte cette incertitude.

Et vous ? Avez vous cessé de lutter?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s