La fin d’un cycle, bye bye Paris

Je n’ai pas écrit sur mon blog depuis très longtemps. J’ai eu besoin de me recentrer, m’aligner très fréquemment et de respecter un isolement dont j’avais besoin avant cette nouvelle étape que j’amorce dans ma vie.

Je suis arrivée à Paris, il y a presque vingt ans. Quand j’y repense je me revois telle une enfant qui quitte le nid familial. Je découvrais la magnifique vie d’étudiante parisienne, moi qui venais d’un petit village en Seine et Marne. La femme en moi, se découvrait au fil des rencontres, des lieux, des activités que je prenais goût à vivre. J’ai fini par y devenir mère, dans cette ville, berceau de tant de découvertes pour la jeune fille que j’étais.

De la rue de Reuilly à la rue Méhul, en passant par la rue du Poteau, la rue Saint Nicolas, la rue Pouchet et bien d’autres, j’ai grandi, commencé à appréhender la personne que j’étais profondément. Je suis sortie de certaines illusions, me suis confrontée à certaines questions sans réponses dans mon parcours de vie. J’ai déménagé, emménagé, à nouveau déménagé puis emménager, et cela de nombreuses fois. Un chapitre était clos, un nouveau s’ouvrait. J’ai fait des rencontres, connu des séparations, éprouvé de grandes joies mais aussi des tristesses. J’ai étudié, appris, transmis chaque jour à mes élèves puis mon quotidien est devenu incohérent, non vibrant.

Dans quelques jours je quitte cette ville que j’ai tant chéri car je ne m’y sens plus à ma place. Ce matin, place de la Bastille, beaucoup de doux moments sont remontés, j’ai eu envie, de me remémorer tous les bons souvenirs, mes endroits préférés, les pavés piétinés, toutes les personnes qui sont entrées ou sorties de ma vie durant toutes ces années. J’ai besoin de clore ce chapitre dans la gratitude de tout ce que j’ai reçu et appris. Il est important de laisser une partie de moi dans cette ville afin que celle qui rêve de grands espaces verdoyants se sente libre de partir.

J’ai arpenté cette ville à pied, en roller, en vélo, en bus, en métro, parfois en voiture. Ses nombreux jardins et parcs m’ont rafraichi, apporté un peu de verdure, de rires autour d’un pique nique. J’ai adoré découvrir l’offre culturelle parisienne, me perdre dans les grandes salles du Louvre, être seule dans une salle de cinéma, faire la queue devant un théâtre, remonter la rue Mouffetard, faire une halte à l’institut du monde arabe, observer un coucher de soleil sur la butte Montmartre, m’asseoir sur un banc pour juste observer les passants. Se donner RDV dans un café, devant une station de métro, un bistrot simple et accueillant, profiter de chaque instant mais aussi beaucoup courir.

Ces expériences douloureuses, agréables, enrichissantes, car tout n’a pas été rose ou noir, m’ont permises d’être celle que je suis aujourd’hui, que j’apprends à aimer et respecter quotidiennement, chaque jour un peu plus. Ces enseignements, je souhaite maintenant les partager, les communiquer, je souhaite retrouver une harmonie intérieure qui ne peut se faire sans être en contact avec la nature.

Je change de ville, de département, de métier, d’environnement, je perds mes repères actuels pour retrouver mes racines, mon ancrage, me reconnecter à mon ame. Je sentais depuis de nombreux mois que quelque chose devait s’arrêter mais je n’étais pas prête, je ne voulais pas entendre tous les changements que cela impliquait. j’ai retardé, freiné le cours des choses mais la vie se charge de nous représenter des situations lorsqu’elles sont justes pour nous. J’ai d’abord pensé à un nouveau métier, un nouvel appartement, mais c’était bien plus que cela. Une transformation complète était en cours, une reconnexion parfaite à mon moi profond.

Après de nombreux mois, je suis enfin prête. Mon égo a peur, il doute, j’ai rencontré plusieurs obstacles et je ne suis pas encore dans mon nouvel espace de vie mais bientôt je serai chez moi. Mon coeur, lui, avance confiant vers un lieu en pleine nature, qui me permettra de continuer à découvrir ces facettes de moi qui étaient endormies et qui vibrent à nouveau pour mon plus grand plaisir. Je choisis de l’écouter, il m’a permis de vivre de si beaux moments depuis deux ans.

Je vous parlerai bientôt de mon nouveau lieu de vie, de mes nouvelles activités mais là, tout de suite, mon coeur est à Paris. Je libère ce passé parisien, tout en le remerciant pour la femme en devenir qu’il m’a permis de conscientiser.

Aucun choix n’est simple mais parfois il faut prendre des risques pour se surpasser, se rencontrer. Je sais que nous sommes nombreux à être bousculés dans nos choix de vie depuis plusieurs mois. Le meilleur choix que je peux vous conseiller c’est d’emprunter le chemin qui vous rend vivant, heureux, vibrant.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s